Des animaux dans les cosmétiques

Des animaux dans les cosmétiques

Collagène de méduse, lait d’ânesse, salive de sangsue, bave d’escargot...

Actualités, Insolite | Par Dr. Marie-Claude PATRON le 14 août 2014

Que faut-il penser de ces ingrédients insolites qui composent certains cosmétiques ?

Il n’y a rien de vraiment nouveau à utiliser l’animal dans les préparations cosmétiques : la graisse ou le suif de bœuf dans les savons ou comme base hydratante de certaines crèmes étaient choses courantes il y a moins de 50 ans… mais aujourd’hui la science puise dans les végétaux des ingrédients plus performants et meilleurs. Alors pourquoi continuer ? D’autant plus qu’on peut s’interroger sur l’aspect éthique des méthodes d’extraction employées. En effet, la notion de droit animal est récente, variable selon les cultures et les continents, et encore trop souvent bafouée. Le respect de l’environnement et du bien-être de l’animal n’est pas toujours la règle.

L’extraction physiologique

On parle ici de ce que produisent naturellement les animaux et qui leur donne finalement une raison d’exister dans notre société : la lanoline (cire de la laine) des moutons, les œufs ou le lait.
 
S’agissant de la bave d’escargot, il existe différentes méthodes d’extraction par «dégorgement», toutes agressives à des degrés variables ; seule l’extraction physiologique, qui respecte à la fois l’environnement, le mode de vie de l’animal, et son cycle naturel, permet de recueillir une bave de qualité certifiée «bio». En France, un élevage de ce type existe depuis 2001 dans les Pyrénées.
 
Concernant le venin de serpent, c’est un élément protéinique (tripeptide) issu du venin de la « vipère du temple », serpent originaire de Malaisie, qui a démontré son effet myorelaxant. Cet effet semble proche de celui de la toxine botulinique, pouvant ainsi participer au lissage des rides et ridules d’expression. Le tripeptide présent dans les crèmes pour le visage est une reproduction exacte du principe actif original : ce procédé évite de recourir à l’extraction qui reste dangereuse et délicate. Toutefois, la recherche médicale se réserve le droit d’y recourir pour ses applications (sérums antivenimeux et médicaments).

Les extraits animaux

Il s’agit d’une extraction effectuée sur les animaux lorsqu’ils sont morts, soit qu’ils aient été tués pour prélever une substance précise comme l’acide formique des fourmis, par exemple. Soit que la matière soit prélevée dans les abattoirs comme l’acide stéarique qui provient du gras ou la kératine utilisée pour fortifier les cheveux.

Le statut juridique de l’animal

Depuis l’Antiquité, les animaux domestiqués sont mis au service de l’homme. Très souvent considérés comme des « choses » appartenant à celui qui les utilise, ils sont alors corvéables à merci. En France, c’est le Code Napoléon puis le Code civil qui commencent à jeter les bases d’un statut juridique de l’animal. En 1850, le cheval est décrit comme un « être sensible à la douleur » et sa protection est étendue par la loi Grammont à l’ensemble des animaux domestiques. Dans les années 1950, les découvertes de l’éthologie conduisent à élargir ce droit aux animaux apprivoisés ou tenus en captivité ; les associations de protection animale sont reconnues d’utilité publique ; les mauvais traitements et actes de cruauté envers un animal sont sanctionnés par la loi. Enfin, la loi du 10 juillet 1976 introduit la notion de sauvegarde du patrimoine naturel et permet d’inclure les animaux sauvages, jusque-là ignorés, dans le droit animal.
 

Droit animal européen et méthodes d’extraction en cosmétologie

En 1992, le traité de Maastricht réglemente l’élevage, le transport et l’abattage des animaux pour leur bien-être et la protection de la santé publique, puis le traité d’Amsterdam encadre en 1997 l’expérimentation scientifique. Depuis 2004, l’expérimentation animale en cosmétologie est interdite dans l’Union Européenne (U.E.) et depuis 2013, la commercialisation dans l’U.E. de tout produit cosmétique dont les ingrédients ont été testés sur l’animal est interdite.
 
On peut penser que la condition réservée par une société à ses animaux reflète son degré de conscience et de respect envers la nature et ses différentes créatures : pour les défenseurs de l’environnement, il est alors logique d’appliquer les règles d’une éthique raisonnée en fonction des enjeux recherchés.
 
Dans cette optique, il est indispensable que dans la cosmétologie, l’usage des plantes devienne une évidence pour tout le monde. Et là, les consommateurs que nous sommes peuvent jouer un rôle véritablement actif dans cette évolution.
 

Comment savoir si le cosmétique contient de la matière animale ?

  • Privilégiez les cosmétiques bio : la charte interdit l’usage de matière animale quand ils impliquent sa mise à mort.
  • Si vous utilisez de la kératine, pour être certain qu’elle n’est pas prélevée sur la crête d’un coq ou les cornes d’un animal d’abattoir, sélectionnez de la « phyto-kératine ». C’est une association de protéines de blé, de soja et de maïs.

 

Votez: 

Commentaires

http://dapoxetine-onlinepriligy.net/ - dapoxetine-onlinepriligy.net.ankor <a href="http://ventolinsalbutamol-buy.org/">ventolinsalbutamol-buy.org.ankor</a> http://ventolinsalbutamolbuy.org/

Articles de la même catégorie

Nos suggestions

Dong Quai

Nos partenaires

Sondage - email save

Connaître les résultats du sondage

Nous vous invitons à donner votre adresse mail pour connaître les résultats du sondage

X

Additional uncaught exception thrown while handling exception.

Original

PDOException: SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 INSERT command denied to user &#039;sesoigne95&#039;@&#039;10.0.89.37&#039; for table &#039;accesslog&#039;: INSERT INTO {accesslog} (title, path, url, hostname, uid, sid, timer, timestamp) VALUES (:db_insert_placeholder_0, :db_insert_placeholder_1, :db_insert_placeholder_2, :db_insert_placeholder_3, :db_insert_placeholder_4, :db_insert_placeholder_5, :db_insert_placeholder_6, :db_insert_placeholder_7); Array ( [:db_insert_placeholder_0] =&gt; Des animaux dans les cosmétiques [:db_insert_placeholder_1] =&gt; node/267 [:db_insert_placeholder_2] =&gt; [:db_insert_placeholder_3] =&gt; 54.158.80.117 [:db_insert_placeholder_4] =&gt; 0 [:db_insert_placeholder_5] =&gt; pLeqnLH5kKhj0ID_iWLVELZLQhck9ei7gsRJ_lXXVSY [:db_insert_placeholder_6] =&gt; 1437 [:db_insert_placeholder_7] =&gt; 1490264604 ) in statistics_exit() (line 93 of /home/sesoigne/www/modules/statistics/statistics.module).

Additional

PDOException: SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 INSERT command denied to user &#039;sesoigne95&#039;@&#039;10.0.89.37&#039; for table &#039;watchdog&#039;: INSERT INTO {watchdog} (uid, type, message, variables, severity, link, location, referer, hostname, timestamp) VALUES (:db_insert_placeholder_0, :db_insert_placeholder_1, :db_insert_placeholder_2, :db_insert_placeholder_3, :db_insert_placeholder_4, :db_insert_placeholder_5, :db_insert_placeholder_6, :db_insert_placeholder_7, :db_insert_placeholder_8, :db_insert_placeholder_9); Array ( [:db_insert_placeholder_0] =&gt; 0 [:db_insert_placeholder_1] =&gt; php [:db_insert_placeholder_2] =&gt; %type: !message in %function (line %line of %file). [:db_insert_placeholder_3] =&gt; a:6:{s:5:&quot;%type&quot;;s:12:&quot;PDOException&quot;;s:8:&quot;!message&quot;;s:889:&quot;SQLSTATE[42000]: Syntax error or access violation: 1142 INSERT command denied to user &amp;#039;sesoigne95&amp;#039;@&amp;#039;10.0.89.37&amp;#039; for table &amp;#039;accesslog&amp;#039;: INSERT INTO {accesslog} (title, path, url, hostname, uid, sid, timer, timestamp) VALUES (:db_insert_placeholder_0, :db_insert_placeholder_1, :db_insert_placeholder_2, :db_insert_placeholder_3, :db_insert_placeholder_4, :db_insert_placeholder_5, :db_insert_placeholder_6, :db_insert_placeholder_7); Array ( [:db_insert_placeholder_0] =&amp;gt; Des animaux dans les cosmétiques [:db_insert_placeholder_1] =&amp;gt; node/267 [:db_insert_placeholder_2] =&amp;gt; [:db_insert_placeholder_3] =&amp;gt; 54.158.80.117 [:db_insert_placeholder_4] =&amp;gt; 0 [:db_insert_placeholder_5] =&amp;gt; pLeqnLH5kKhj0ID_iWLVELZLQhck9ei7gsRJ_lXXVSY [:db_insert_placeholder_6] =&amp;gt; 1437 [:db_insert_placeholder_7] =&amp;gt; 1490264604 ) &quot;;s:9:&quot;%function&quot;;s:17:&quot;statistics_exit()&quot;;s:5:&quot;%file&quot;;s:55:&quot;/home/sesoigne/www/modules/statistics/statistics.module&quot;;s:5:&quot;%line&quot;;i:93;s:14:&quot;severity_level&quot;;i:3;} [:db_insert_placeholder_4] =&gt; 3 [:db_insert_placeholder_5] =&gt; [:db_insert_placeholder_6] =&gt; http://www.sesoignernaturellement.fr/animaux-les-cosmetiques [:db_insert_placeholder_7] =&gt; [:db_insert_placeholder_8] =&gt; 54.158.80.117 [:db_insert_placeholder_9] =&gt; 1490264606 ) in dblog_watchdog() (line 160 of /home/sesoigne/www/modules/dblog/dblog.module).